Musique

Asnda : « If you can believe it, you can do it! »

Asnda Music

Elle est inspirée et inspirante. Asnda brille par sa force et sa positivité. De projets en projets, elle se lance désormais dans ce qui l’a toujours fait vibrer : la musique. Focus sur cette jeune femme dont la rencontre a été marquée par le partage…

C’est autour d’un café que nous nous retrouvons en ce doux jour de mai, elle débarque souriante et chaleureuse. L’échange est facile et agréable : à peine assises, nous discutons de tout et rien. Asanda, nom de scène raccourci à Asnda, me raconte petit à petit son histoire, et il ne me faudra que peu de temps pour sentir en elle la passion et la détermination.

EASNDAlle est originaire d’Afrique du Sud, plus précisément de Port Elizabeth. Depuis toute petite, Asanda est passionnée par la musique au sens large : ballet classique dès l’âge de 4 ans et membre d’une chorale, elle a aussi joué du piano et du Cor d’Harmonie. Son style et ses influences ont été guidés par ses parents l’ayant exposée à différents genres musicaux : blues, jazz, gospel et pop.

Elle a toujours été une excellente élève, poursuivant ses envies tout en respectant le schéma classique dit idéal : de bonnes notes, un diplôme en poche et l’obtention d’un très bon job. Mais après huit années de carrière brillante, elle décide de quitter l’Afrique pour s’ouvrir à d’autres horizons et à de nouvelles opportunités. Mariée à un belge, elle le convainc de rentrer vivre en Belgique. Elle arrive donc en Europe pleine d’espoir, mais décrocher un emploi aussi bon que celui qu’elle a laissé s’avère compliqué. Elle décide alors, tout en fondant une famille, de suivre un master en business à l’Université de Leuven, et de lancer son e-commerce, qui se trouvera récompensé par deux awards (Pitch deck et l’Echo). S’en suivent une formation en business de la mode et du luxe, la création d’un studio de photo, d’une entreprise de consultance en communication…

La musique

Plein de projets donc, mais arrive une période de remise en question – il lui manque quelque chose pour être heureuse : la musique. Mis de côté depuis toutes ses années, le besoin de chanter et de raconter des histoires en musique est désormais trop fort. Pétrifiée, mais déterminée, elle enregistre une première chanson. Il lui faudra un mois pour oser la faire écouter à sa famille, la veille de Noël. Tout le monde adore et l’encourage à se lancer. Avoir l’approbation de son mari est sans doute ce dont elle avait besoin. Elle se met alors à développer son projet : elle écrit, produit, s’occupe du marketing, des photos, de la promotion… Elle crée beaucoup. Elle a déjà presque trois albums de prêt, dans trois  styles différents.

« Quand tu choisis de faire quelque chose que tu aimes, tu travailles très dur pour arriver à ce que tu veux. »

Ses influences ? Les artistes iconiques des années 80 tels que Michael Jackson, Whitney Houston, Tina Turner, Tracy Chapman. Le R&B, aussi. Elle s’inspire également du quotidien : chaque son peut faire naitre une musique.

Musique Asnda

Single cover « Better with you »

Le sujet principal de ses chansons est, pour le moment, l’amour. Par exemple, « Better with you » évoque le fait de trouver l’amour sans attendre le prince charmant, le fait que la femme prenne l’initiative. « I see you and you see me – Why you don’t just come over and dance with me ». Aller droit au but, sans perdre de temps : c’est aussi le reflet de la personnalité d’Asanda. « Nous avons si peur de se parler l’un l’autre : les gens se cachent derrière un ordinateur ou une application pour prendre contact. Mais la peur est mutuelle, pourquoi donc ne pas juste se lancer, il n’y a rien à perdre. »

Quand je lui demande où elle rêve de se produire : « Au mythique Madison Square Garden, mais je rêve aussi d’un showcase à Las Vegas. Ma musique contient vraiment des histoires et un côté visuel, j’imagine donc un live avec une expérience totale : Las Vegas serait parfait pour ça. Et bien sûr, au Stade de Johannesburg, pour retrouver mes racines. »

Ses craintes

Les doutes sont bien sûr toujours là : au quotidien, elle se demande si elle a tout ce qu’il faut pour réussir. Mais elle suit ses envies quoi qu’il arrive et se sent sur la bonne voie. La créativité n’est pas quelque chose de fixe et d’objectif, donc les doutes resteront présents mais cela n’empêche pas de foncer. Il y a beaucoup de concurrence dans ce milieu, mais cela pousse à travailler d’autant plus. Avec tous les moyens actuels, avoir du talent n’est pas compliqué, il faut alors miser sur le marketing pour arriver à se démarquer. C’est sa façon d’approcher la vie, peu importe les peurs ou les échecs, à un moment : « il faut arrêter de pleurer et se remettre au travail ».

A propos de la Belgique…

Ce qu’elle préfère dans ce pays : la sécurité et l’éducation, les frites, la liberté de pouvoir être soi-même, particulièrement en tant que femme noire d’Afrique du Sud.

Ses restaurants préférés ? Mer du Nord, Au Vieux Saint Martin et San Sablon.

Ses artistes préférés ? Coely, Stromae et Oscar and the Wolf.

A venir…

Son souhait pour le futur : « Pouvoir partager ma musique avec tout le monde, faire une tournée, jouer à l’Ancienne Belgique et pourquoi pas même au Palais des Sports à Anvers… »

Chaque mois, Asnda sort un nouveau single. Aujourd’hui sort : « Waiting For You ».
En septembre aura lieu la release party de toutes les chansons.
L’album est prévu pour février 2019. On a hâte de découvrir la suite et on suivra de près! 

Son site / Son Facebook

Donaline Hermant