Bruxelles En Belgique

#Belgiumtoo!

#Belgiumtoo!

Il y a tout juste un an, l’affaire Harvey Weinstein venait secouer le paysage médiatique du monde entier. Depuis, plusieurs mouvements comme #metoo, #balancetonporc, la Woman’s March, #womanswave, ont mené à une véritable révolution des moeurs. En effet, que ce soit sur le plan législatif ou communicationnel, de nouvelles normes ont vu le jour.  Sans oublier les nombreuses formes de soutien pour les femmes et luttant contre le harcèlement sexuel qui se sont multipliés depuis! Mais qu’en est-il dans notre pays ? 

Chez nous, plusieurs campagnes, plate-formes de soutient et nouvelles normes ont été créées durant cette dernière année. Au niveau législatif, nous assistons à un renforcement des lois qui deviennent plus sévissantes, avec notamment, une condamnation pour « sexisme dans l’espace public » pouvant aller jusqu’à 3.000€ d’amende! En ce qui concerne les campagnes, elles sont menées de plein front dans l’ensemble du pays, et certaines d’entre elles ont même donné lieu à de nouveaux outils pour lutter contre le sexisme.

L’institut pour l’égalité des femmes et des hommes

Créé en 2002, l’institut pour l’égalité des femmes et des hommes a pour mission de lutter contre le sexisme et les discriminations de genre quotidienne, que ce soit au travail, dans les transports en commun, ou dans les espaces publics. En plus de cette lutte, l’institut communique quotidienne sur les progrès et avancées mais également sur le travail encore à fournir, en fonction des études menées.  L’institut joue également un rôle politique car il aide les autorités locales et fédérales à intégrer l’égalité des femmes et des hommes dans la conception des nouvelles lois. De plus, il y a un formulaire de signalement en ligne mis à disposition de tous ceux qui souhaiteraient introduire une plainte pour sexisme.

Touche pas à ma pote

#Belgiumtoo!

© Touche pas à ma pote

Cette ASBL bruxelloise lutte contre les insultes sexistes et le harcèlement de rue. Pour rappel, 100% des femmes ont déjà été victimes de harcèlement de rue. L’ASBL touche pas à ma pote lutte contre ces insultes récurrentes faites dans la rue, les bars, les transports en commun ou même dans les écoles. A travers de nombreuses campagnes et de séances d’informations dans les écoles, l’ASBL mène un travail à 360°. Et c’est en collaboration avec ELLE qu’ils ont également lancé leur Application de signalement. Ils ont également imaginé le concept « Her Street View » qui met en image, sur une véritable carte de Bruxelles, le trajet d’une femme en rue.

 

#Jesignale

Cette campagne, d’envergure européenne, quant à elle, tente à lutter contre le cybersexisme et pousse les utilisateurs des réseaux© stop cybersexisme sociaux à signaler tous commentaires sexistes, insultants ou dégradants. En plus d’être un véritable système de signalement 2.0, #jesignale renseigne sur les meilleurs façons de signaler un contenu dégradant et à le faire supprimer par les plates-formes. Plusieurs tutoriels sont mis en ligne sur le site #stopcybersexisme, tous classés en fonction des réseaux sociaux et des problèmes encourus.

 

Stopausexisme.be

Stopausexisme.be est la plate-forme en ligne nationale qui lutte contre le sexisme, les inégalités de genre et le harcèlement sexuel. Sur ce site, vous retrouvez l’ensemble des campagnes nationales mais aussi différents contenus comme des vidéos, des articles, des guides qui aident à lutter de façon quotidienne contre le sexisme mais également les violences de manière générale. Vous y retrouverez aussi plusieurs études aux résultats assez relevants et qui prouvent encore toute la nécessité du travail encore à fournir, pour chacun d’entre nous!

 

Même si nous sommes encore loin d’une égalité parfaite entre les femmes et les hommes, nous ne pouvons qu’admirer les efforts réalisés au cours de cette dernière année. Il ne reste plus qu’à espérer que 2019 continue sur cette même lancée.

 

Lacroix Sasha