Bruxelles Mode

Caméléon offre un Corner spécial aux jeunes créateurs belges

A l’initiative, entre autres, de Virginie Cardon (créatrice de sacs belges), une trentaine de créateurs belges a l’opportunité jusqu’à dimanche de faire connaître ses créations et de les vendre au cœur du bâtiment de Caméléon Woluwe. Une belle vitrine pour les plus jeunes comme pour les plus expérimentés. 

© Marine Dallons

© Marine Dallons

Six jours pour shopper belge
C’est ce mercredi, premier jour du pop up store, que s’est tenu le cocktail d’ouverture. Les créateurs ont répondu présent et se faisaient une joie de partager leur parcours, de présenter leurs collections et de répondre aux questions des visiteurs, assez nombreux pour une nocturne exceptionnelle.

Qu’est-ce qu’on y achète?
Il y en a pour tous les goûts et tous les genres. De la décoration aux photos. De la maroquinerie aux bijoux. Sans oublier les chaussures et le prêt à porter, principalement destiné aux femmes avec quelques pièces pour les enfants et des accessoires pour les hommes.

En maroquinerie, on trouve les célèbres versa-versa, BE BURLIN, art.22, Virginie Cardon co-organisatrice. Ainsi que Michael O’Leary venu exposer sa collection femme avec sa nouvelle pièce phare : la pochette mosaïque, créée pour le film Yves Saint Laurent.

Versa Versa © Marine Dallons

Versa Versa © Marine Dallons

Pour les bijoux et accessoires : Les Cigarettes Russes, Enora Antoine, Tamara Greindl et ses fameux colliers semblables à des œuvres d’art. Elle étoffe ici sa collection avec des boucles d’oreilles sur clip. Maison Louise collection et ses célèbres headbands est également de la partie. Elle a d’ailleurs annoncé une nouvelle collection haut de gamme ainsi qu’un webshop d’ici la fin de l’année. Enfin, pour les hommes, on se tourne vers Edmunds et ses nœuds papillons originaux.

Le prêt à porter n’est pas en reste avec Valérie Berckmans, Natacha Cadonici, AKINTO___et la très prometteuse Lauriane de Wear a Story. Cette jeune créatrice a moins d’un an d’expérience et ses pièces s’arrachent. Son concept est écologique et éthique : utiliser des pièces chinées pour les marier à du coton bio de Turquie afin d’assurer une qualité irréprochable. Le résultat est à la hauteur : des pièces uniques, dont les prix oscillent entre 70 et 140 euros.

En pratique
Du 30/09 au 04/10 de 10 à 20h au Caméléon Woluwe, avenue Ariane 15, 1200 Bruxelles.

Benedicte van Egeren