Musique

Carton plein pour la 30ème édition du Dour Festival

Dimanche soir s'est clôturé en beauté la 30ème édition du Dour Festival. Un succès pour ce cru 2018 marqué par le changement du site vers un lieu plus pratique. Retour sur ces cinq jours hors du temps.

Dimanche soir s’est clôturé en beauté la 30ème édition du Dour Festival. Un succès pour ce cru 2018 marqué par le changement du site vers un lieu plus pratique. Retour sur ces cinq jours hors du temps.

Dernières notes de musique, la plaine se vide. Fatigue et, déjà, nostalgie sont au rendez-vous. Le mercure est monté très haut durant ces cinq jours de musique à Dour. Avec une programmation toujours aussi riche et pointilleuse, la 30ème édition a vu passer près de 230 000 festivaliers cumulés – 35.000 mercredi, 45.000 jeudi, 47.200 vendredi, 52.000 samedi et 49.000 dimanche. Une édition qui n’aura finalement pas battu le record de fréquentation de 2017 (qui avoisinait les 242.000 festivaliers), mais qui reste un indéniable succès.

Le Festival peut en effet se réjouir de leur transition plus que réussie : un nouveau cadre, au pied des éoliennes, ajoutant une atmosphère particulière et futuriste à cet événement estival déjà devenu incomparable au fil du temps. Heureusement, l’âme de Dour est restée inchangée, seule la forme s’est trouvée modifiée. Une nouvelle allure pour le festival qui se montre plus vert, moderne et indé.

© Dour Festival

Au camping, toujours cette unique et inégalable ambiance également, avec entre 30 000 et 40 000 campeurs cette année. Pas d’incident majeur, et une seule annulation sur plus de 200 groupes présents sur les sept scènes. La programmation était toujours aussi étoffée, gardant son côté alternatif et mêlant découvertes et têtes d’affiche, avec des noms tels que :  alt-J, FIDLAR, The Chemical Brothers, Lomepal, Tyler, The Creator, Nekfeu, Joey Bada$$, Booba, Selah Sue, Grisl in Hawaii, Slowdive, Mogwai, Shame, le Villejuif Underground, BADBADNOTGOOD, L’Entourage, Mr Oizo, Juicy, Blu Samu, Mura Masa, Mount Kimbie, Denzel Curry, Baxter Dury, Nils Frahm, … Dans cette énorme programmation, on comptabilise 52 concerts belges.

© Donaline Hermant

Le samedi a été primé par la jolie dernière victoire de nos diables au mondial. Tandis que les français, venus en très grand nombre, ont terminé les cinq jours de fête sur une consécration.

Allez, plus que 357 jours pour la 31ème édition : du 10 au 15 juillet 2019, c’est à Dour qu’on pourra nous trouver.

Photo d’illustration © Dour Festival
Donaline Hermant