Mode

Le dos à l’honneur avec l’expo « Back Side – Fashion From Behind »

Il est le grand absent des photos de mode diffusées par milliers sur internet, le dos est une partie non visible de notre corps, mais il n’en demeure pas moins une partie essentielle. Jusqu’au 31 mars 2019, à travers plus de septante vêtements et accessoires signés Chanel, Jean-Paul Gaultier, Schiaparelli, Martin Margiela, Alaïa, ou encore Olivier Theyskens, le dos est mis à l’honneur au Musée de la Mode et Dentelle via l’exposition « Back Side – Fashion From Behind ».

Il est le grand absent des photos de mode diffusées par milliers sur internet, le dos est une partie non visible de notre corps, mais il n’en demeure pas moins une partie essentielle. Jusqu’au 31 mars 2019, à travers plus de septante vêtements et accessoires signés Chanel, Jean-Paul Gaultier, Schiaparelli, Martin Margiela, Alaïa, ou encore Olivier Theyskens, le dos est mis à l’honneur au Musée de la Mode et Dentelle via l’exposition « Back Side – Fashion From Behind ».

La visite de Back Side s’ouvre sur un constat : grâce à internet et aux réseaux sociaux, les défilés de mode sont visibles dans le monde entier, en quelques secondes seulement. Mais cette rapidité entraîne une négligence : les images sont réduites à la vue de face. En effet, nécessitant trop de temps, les vues de profil et de dos sont presque totalement absentes. Face à l’ampleur du visage et de la face, nous oublions alors que le vêtements a trois dimensions. C’est un paradoxe de la mode : le vêtement se définit pourtant par sa face, son dos et son profil.

Jean Paul Gaultier / Automne-Hiver 2011-12 © V.Ginestet

L’Homme étant dans l’impossibilité de tourner la tête à 180 degrés, le dos devient une zone aveugle, à la merci du regard d’autrui : notre dos est tous les jours exposé à des centaines de personnes devant lesquelles nous marchons, nous nous asseyons, nous attendons…

Avec l’exposition Back Side, les projecteurs sont enfin tournés sur le dos. Un sujet inédit qui interroge la perception que nous avons du notre et de celui des autres, avec des pièces allant de la haute couture parisienne au prêt-à-porter contemporain, en passant par l’uniforme et la camisole de force. 30% proviennent du Musée Mode et Dentelle de Bruxelles, 30% du Palais Galliera de Paris et 30% sont des prêts et dons.

Le dos à travers le temps

L’oubli du dos est ancien : à l’origine, le dos d’un vêtement était réalisé en matière pauvre, par économie de moyens. Il faudra attendre le 13ème siècle avec l’apparition de la traîne, symbole de pouvoir et de richesse, pour voir apparaître une conscientisation du dos. L’exposition se termine d’ailleurs sur une pièce exceptionnelle : la traîne de cour de la Reine Astrid de Belgique.

Clichés de Jean Loup Sieff, qui a fait des corps vus de dos un sujet à part entière.

L’apparition du décolleté de dos chez les femmes rend célèbres les vêtements vus de derrière. D’abord timides, ces décolletés deviennent vertigineux, à partir des années 30, influencés par les films holywoodiens.

© D. Hermant

En 1984, Prada est la première griffe de prêt-à-porter de luxe à proposer un sac à dos. Il devient immédiatement une référence et ajoute à la mode un nouvel accessoire.

Constat interpellant : dans les sociétés occidentales, seules les femmes ont des vêtements fermés dans le dos, les obligeant à trouver une aide pour s’habiller. L’homme, indépendant, ne peut être asservi de la sorte… Sauf pour des raisons médicales, en le protégeant des autres et de lui-même par le biais d’une camisole de force.

 

Au fil des pièces d’exception, de découvertes à interpellations, Back Side nous offre un voyage dans le temps. Une exposition à ne pas manquer !

Infos

L’expo « Back Side – Fashion from Behind » est organisée par Alexandre Samson, responsable de la création contemporaine du Palais Galliera, et Caroline Esgain, conservatrice du Musée Mode et Dentelle.
Ouvert tous les jours de 10h à 17h, sauf le lundi. Rue de la Violette 12, 1000 Bruxelles.
L’exposition sera ensuite présentée à Paris en juin, au musée Bourdelle.

Donaline Hermant
Photo principale © V.Ginestet