Mode

La mode sociale d’Ester Manas

Il y a quelques semaines, Mode in Belgium assistait à la Cambre show 2017. Nous avions promis un article sur l’étoile montante Ester Manas. Découvrez avec nous cette étonnante nouvelle styliste.

Ester Manas ©Balthazar Delepierre

Tempérament de feu au service de la création

Une démarche assurée, un sourire qui ne quitte ses lèvres sous aucun prétexte, une voix aussi posée que vibrante : telle est la première impression qu’Ester Manas nous laisse. Cette toulousaine d’origine, qui avait pourtant débuté son parcours par une prépa en art, et entrepris des études de graphisme, vient de sortir diplômée en stylisme de la Cambre, couronnée de l’étoile de Bazar et du prix MAD.

D’entrée de jeu : son tempérament de feu, certainement emprunté au sud, fait écho quand elle nous explique sa vision de la mode. Une mode qu’elle veut accessible, sans limite financière et surtout physique.

La jeune styliste n’a de cesse de remettre en question ses intentions, voulant rester fidèle à elle-même, dans chacune de ses créations. Son plus grand souci : « vais-je donner de la joie par le biais de mon travail ? ».

« J’aime tous les corps »

Pour son dernier défilé « Big again » (voir article Masculinité féminine pour la Cambre Mode(s) 2017), Ester a décidé d’y mettre sa signature en modifiant la taille « standard » de ses modèles, s’étendant donc du 40 au 50. En se penchant sur ce dernier projet, la styliste a trouvé sa voie : habiller tous les corps et non pas un type de corps. « J’aime tous les corps. Pourquoi les filles doivent-elles avoir faim pour faire de la mode ? »
Ester Manas s’indigne de la difficulté à trouver des vêtements créatifs dès que l’on se trouve dans la catégorie de tailles « non-standards », elle-même se clamant en faire partie. En en ce sens, elle n’hésite pas à se mettre à nu, au propre comme au figuré, pour illustrer son portfolio.

Son projet le plus fou ? La création de vêtements amovibles qui s’adapteraient à tout le monde. Pouvoir choisir quelle partie de son corps mettre en valeur, démocratiser les corps.

L’aiguille hors du jeu ?

Ester Manas nous a particulièrement touchés par son caractère : mélange de spontanéité, d’humilité et d’exubérance affirmée. Ce caractère se retrouve directement dans ses créations, au travers du blanc et rouge, signe de calme et de volupté, mais aussi au travers du tulle, matière à l’effet rapidement dense.

Cette travailleuse acharnée aborde la mode d’une manière nouvelle, avec un regard malicieux et bienveillant sur ce qu’elle crée.

Puissante de caractère en s’éloignant des lobbies qui jouent la carte du pathos de l’oversize, Ester Manas ne considère pas ses créations comme engagées, ne pensant simplement soutenir qu’un aspect qui la touche, elle, personnellement. Cette inconscience de ce qu’elle apporte autour d’elle donne légitimité à sa voix.

Où la retrouver ? 

Ester Manas commence son stage pour Acne Studios mais compte néanmoins participer à quelques concours, à découvrir très prochainement.

En parallèle, Bazar Magazin la suivra de près et nous proposera bientôt un petit reportage sur ses débuts.

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous sur son site internet

Sémy Castelli

Collection Big Again ©Balthazar Delepierre