Art et Culture En Belgique Musique

Le festival les Ardentes clôture sa 12ème édition avec succès

Liam Gallagher lors de son concert le 9 juillet © Henrik Pourbaix

Le festival liégeois des Ardentes s’est déroulé du 6 au 9 juillet et compte encore faire parler de lui. Le cap des 80 000 personnes a été atteint ce dimanche afin de clôturer le festival avec succès. Avec plus de 100 artistes internationaux, l’affiche du festival était riche en couleurs. L’équipe a eu l’occasion de se rendre au festival de la Cité ardente et de s’imprégner de l’ambiance liégeoise.

Malgré le départ chaotique des Ardentes suite aux violents orages, le festival se termine en beauté et a récolté de très belles prestations. Cette année, quelques nouveautés ont fait leur apparition notamment la disposition du festival. En effet, Les trois scènes étaient aménagées à l’extérieur, le long de la Meuse.

Les organisateurs liégeois ont également créé des « start-up garden », un concept qui présente des innovations dans le domaine de la musique et de la réalité virtuelle. Tout le week-end, les festivaliers ont pu découvrir notamment le « playground » (permettant de composer de la musique électronique en quelques secondes) ou le « wip music » (application mobile permettant de découvrir des artistes locaux). Le festival des Ardentes se veut représenter la musique urbaine et le pari est réussi !

Nos coups de cœur

Quelques artistes ont particulièrement retenu notre attention. Tout d’abord, Booba, qui pour son premier festival en Belgique a plutôt bien réussi à nous faire bouger sur le dancefloor. Ensuite, Le groupe Alltta, ce duo hip-hop électro qui a été une belle découverte liant professionnalisme et grand talent. Liam Gallagher a su nous émouvoir en interprétant la célèbre chanson « Wonderwall » de son groupe Oasis. Et enfin, Dj Snake, qui a clôturé le festival en beauté en mettant une ambiance digne de la Cité ardente.

Les artistes belges sont dans la place

Si le festival liégeois regorge majoritairement d’artistes internationaux, les artistes belges s’imposent petit à petit sur la scène. Le groupe Sold out présent le premier jour du festival, a su nous conquérir avec sa musique électro pop en nous présentant leur nouvel album « Forever ». Le deuxième jour, le jeune rappeur Roméo Elvis a accompli une belle performance sur la scène Wallifornia Beach. Nous ne pouvons évidemment pas passer à côté de Henri PFR, figure montante de la scène belge, qui fera également ses preuves au festival Tomorrowland. Enfin, attardons-nous sur le groupe TaxiWars qui nous a donné un concert d’une grande légèreté et nous a plongé dans l’univers du jazz.

Les bénévoles, la richesse des ardentes

L’allée des Saveurs le long du fleuve © Henrik Pourbaix

À travers tous ces concerts, une organisation se cache derrière le festival liégeois. Le festival des Ardentes vit de ses bénévoles liégeois cachés dans l’ombre. Nous avons pour l’occasion rencontré Martin, bénévole depuis quelques années au festival.

« Le festival s’est très bien passé, nous avons beaucoup travaillé. C’est vraiment un chouette festival ». Martin finit par ajouter que « selon moi, les Ardentes est le festival belge le plus rap en Belgique, on a une chouette affiche, le rap belge francophone est entrain de percer, nous sommes à la pointe avec Roméo Elvis, Damso, Caballero & JeanJass ».

Il ne reste plus qu’à attendre la 13ème édition, qui promet d’être encore plus riche que la précédente !

Eléonore Paquay