Bruxelles En Belgique

Morton Place Louise : la vie en communauté 2.0

Le 13 septembre s’ouvrait la troisième Sharing house de Tanya Morton. Une maison partagée de haut standing destinée aux jeunes travailleurs belges et étrangers qui souhaitent rencontrer de nouvelles têtes plutôt que de vivre seul.

Derrière cette maison de maître bruxelloise d’apparence ordinaire, se cache un espace étudié et remis à neuf pour le plus grand plaisir de ses futurs occupants. C’est la troisième maison partagée que Tanya Morton, américaine d’origine, ouvre à Bruxelles. Les deux autres se trouvant respectivement à Saint-Gilles et au Châtelain..

Cette nouvelle colocation compte huit chambres avec salle de bain privative, toutes aux univers distincts mais délicatement empreint du style scandinave et agrémentées de la touche personnelle des deux décoratrices Claudia Ahrend et Isabelle Steemans.

Les parties communes chaleureuses et fonctionnelles ont été étudiées afin de favoriser l’échange : meublées sobrement de fournitures peu couteuses, mais décorées d’objets soit provenant de la maison originale, comme ce chandelier trônant au milieu de la cuisine, soit chinés chez des antiquaires locaux.

Des puits de lumières et un immense mur vitré donnant sur la petite cours ont été créés pour apporter de la luminosité (qui se fait rare dans ce type de bâtiment du fin du XIVème).

Co-housing

Le concept est innovant tant du côté architectural que du principe de vie en communauté pour jeunes adultes. Morton Place est pris en charge par une « Nanny » qui coordonne les différents aspects de la vie et se soucie du bien être des occupants. Les réparations, les verres de bienvenue, les petites douceurs lors d’un anniversaire, les préparations de Noël… Tout est mis en place à Morton Place pour se sentir comme chez soi. C’est grâce à ce côté maison familiale que Morton Place se distingue des autres résidences « ordinaires ».

La condition d’accès à cette colocation est d’y vivre seul. En effet, les couples n’y sont pas autorisés afin de favoriser au maximum une ambiance communautaire. De plus, la parité linguistique y est respectée par souci d’intégration.

A noter que la maison est équipée d’une installation pour personnes à mobilité réduite. Une chambre se trouve au rez-de-chaussée ainsi qu’une deuxième cuisine adaptée, commune à la première, afin de facilité la vie quotidienne de ces résidents.

Les personnes réticentes à l’idée de partager leur quotidien avec de parfaits étrangés changeront certainement d’avis grâce à Morton Place.

Vous désirez vivre une expérience de vie unique avec Morton Place, visitez son site internet, sa page facebook et son instagram.

Sémy Castelli