En Belgique Gastronomie Wallonie

Paysage, patrimoine et savoir-faire : à la découverte du Pays de Charleroi

Paysage, patrimoine et savoir-faire : à la découverte du Pays de Charleroi

Le passé industriel carolorégien est à l’honneur dans les découvertes du mois de mars de Mode In Belgium. Alors que la randonnée de la Boucle Noire révèle des paysages tout à fait particuliers, la Manufacture Urbaine et son décor brut sont l’occasion de profiter de la convivialité carolo !  

Découverte insolite

Charleroi ville noire, ville industrielle, ville délabrée ? Qui d’autres que les Carolos pour transformer cette image négative en quelque chose de tendance ? Depuis quelques années, la capitale wallonne redore son image par la culture et par l’insolite. Si vous cherchez une manière originale de découvrir Charleroi, la Boucle Noire est idéale ! L’itinéraire, ajouté en 2016 à celui du chemin de Grande Randonnée 412 (le GR des Terrils), permet de traverser des paysages très contrastés de Charleroi et sa périphérie proche. Le terme « noir » évoque les anciennes industries minières et sidérurgiques de la région, mises à l’honneur dans ce parcours.

En démarrant de la gare de Charleroi et en empruntant le chemin de halage, vous découvrez un décor presque apocalyptique où s’observent industries délaissées et en activité ainsi que des décharges de métaux. Pas très glamour ? Micheline Dufert et Patrice Pourcel (Asbl Sentier des Terrils), initiateurs de la Boucle Noire, voient pourtant le parcours comme un spectacle et tout est l’occasion de devenir un terrain d’exploration.

Le parc de Monceau-Sur-Sambre vient ensuite chambouler cette image sombre. Le parc à l’anglaise et son château épatent. La troisième partie de la randonnée consiste en l’ascension du terril du Martinet, petite colline emblématique de la région. La nature a ici repris ses droits.

Vous rejoignez ensuite le centre de Charleroi en reprenant le passage de deux terrils et en longeant le canal. En plus de parcourir des endroits insolites, la balade est parsemée de tags artistiques.

Pour Micheline Dupret, « faire la Boucle noire est une expérience » !

Vous souhaitez finir cette randonnée insolite en beauté ? La Manufacture Urbaine vous propose de vous attabler et découvrir le savoir-faire de la région.

La Manufacture Urbaine : atelier, bistro et table

En activité depuis mai 2017, la MU se définit comme un lieu pluriel du savoir-faire. Dans L’Atelier, de la bière est brassée, du pain est produit et du café est torréfié mais vous pouvez également vous restaurer ou simplement y prendre un verre. Ces trois produits du quotidien cherchent à rassembler. Pas question de cacher les cuves de la brasserie, le procédé de fabrication se déroule à la vue de tous et est un élément fort de la décoration industrielle du lieu.

manufacture urbaine, pain, café

© La Manufacture Urbaine

L’objectif de la MU est de produire et de distribuer en centre-ville. Le procédé de fabrication des produits répond à une économie circulaire, se développant dans l’idée du circuit court.

bar, manufacture urbaine, bière

© La Manufacture Urbaine

Pleine d’ambitions, la MU se veut également un lieu de vie, un espace culturel. Les concerts, événements, expositions s’y succèdent.

Quelques mètres plus loin, se trouve La Table où cuisine bistronomique et gastronomique cohabitent. Néanmoins, la sophistication des plats n’empêche pas la simplicité « à la carolo » du restaurant. Deux lieux authentiques qui forment un tout et répondent à une large clientèle.

La Boucle Noire et la MU assurent toutes les deux à la mise en valeur du passé carolorégien par ses habitants. Deux beaux prétextes pour aller découvrir cette ville !

Pour plus d’informations sur La Manufacture n’hésitez pas à consulter leur site ou pas Facebook. Vous pouvez également retrouver plus de détails sur la Boucle Noire sur le site de l’Asbl Chemin des Terrils.

Envie de profiter d’un lunch à La MU ? Restez attentifs à notre page Facebook !

 

Julie Mortier