Art et Culture Musique Théâtre

Pinocchio : le petit pantin de bois s’invite à la Monnaie

Après deux ans de rénovation, La Monnaie revient avec Pinocchio en version différente de ce à quoi nous sommes habitués, plus noire, perçant à jour les vices de notre société contemporaine. 

©Hofmann

Création

Mis en scène par Joël Pommerat et composé par Phillipe Boesmans, Pinocchio, qui a déjà été joué au théâtre, est cette fois adapté à l’opéra grâce à cette riche collaboration. Ne vous m’éprenez pas, ce théâtre-opéra est considérablement différent. Oubliez le petit pantin innocent auquel vous aviez l’habitude. Boesmans nous propose une version plus sombre où les thèmes des passions humaines, de la société de consommation et du divertissement sont abordés. La mise en scène mêle l’aspect concret des vices, tels que le profit et la soumission, à l’imaginaire d’une morale de conte.

Notre avis

La performance des acteurs est à saluer. Un Pinocchio joué à la perfection par Chloé Briot, soprane, donne à cette version adolescente du personnage la naïveté dont elle a besoin. Une fée, jouée par la soprano colorature Marie-Eve Munger, ajoute ce côté rêve d’enfant propre au conte malgré la noirceur de la pièce. Les 19 musiciens qui composent l’orchestre contribuent à cette ambiance, parfois triste, parfois malfaisante, autour des personnages qui apporte légitimité aux sentiments qui s’imposent à nous.

Nous n’avons peut-être pas été capable de juger l’opéra au sens propre du terme. Cet art reste difficile à apprécier à sa juste valeur pour les oreilles non averties. Nous avons néanmoins été séduits par le caractère engagé du spectacle, à l’instar du passage où le juge envoie Pinocchio injustement en prison, concluant sur : « La justice est tombée et ne se relèvera pas ». Cette allégorie nous a particulièrement fait écho : est-ce là une critique du metteur en scène envers le système judiciaire ? A chacun son interprétation.

Pinocchio de Philippe Boesmans donne la possibilité de découvrir un conte vu et revu sous un angle différent où est mis en valeur une moral brute sans les artifices dus aux contes pour enfants.

 

Information

Pinocchio sera au Théatre de la Monnaie jusqu’au 16 septembre.

Tickets et réservation via la site internet officiel.

Sémy Castelli