Bruxelles Evenements

Pourquoi avons-nous adoré l’Afropolitan Festival ?

Ce weekend se déroulait la troisième édition de l’Afropolitan Festival au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Un événement qui nous a fait voyager le long des deux côtés du fleuve Congo. Au programme : de la danse, des concerts, des workshops, des projections de films, des expos, un marché des créateurs et de la gastronomie. Vous avez envie d’y retourner ? Nous aussi !

L’Afropolitan festival est avant tout un événement qui met en lumière des artistes, des penseurs et des intellectuels africains, d’origine africaine ou afro-descendante dont le but est de faire découvrir les tendances afropolitaines dans tous les domaines au travers de leur Art.

Découverte, partage et engagement

La culture africaine est si riche et variée qu’elle garde sa part de mystère. Entre les légendes et les « on dit », plusieurs artistes ont proposé de donner leur point de vu sur une situation en Afrique, aux Etats-Unis (avec le film  If Beale Street Could Talk  de Barry Jenkins) ou entre l’Afrique et l’Europe.

Image tirée du film « I am not a witch »

© I am not a witch film

Les différentes projections mettent en image de manière poétique, percutante et parfois drôle des réalités fortes et troublantes. Le tout en faisant passer un message fort qui a pu être discuté avec les réalisateurs ou d’autres intervenants après la séance. Les différents workshops permettaient de découvrir la danse urbaine congolaise et d’apprendre des langues africaines de manière ludique et didactique grâce à des chansons.

Toujours dans cette optique d’échange et de partage, différents auteurs ont fait part de leur engagement ou de leur expérience lors de débats ou rencontres avec eux. La discussion sur le projet Noire n’est pas mon métier dénonce les discriminations raciales dans le milieu cinématographique, le débat Système K. : Comment se vit la scène artistique alternative kinoise (de Kinshasa) ? expose ces artistes qui construisent leur identité et celle de leur ville et pendant que la discussion entre  six écrivaines traite sur afro-féminisme en littérature*.

*on retiendra l’une des très belles phrases prononcées par l’auteure Amina Jama « être féministe ce n’est pas faire la guerre contre les hommes mais faire la guerre contre le silence des femmes ».

De la nourriture, de la musique et de la mode

Après avoir dégusté un bon petit plat savoureusement africain, direction le spectacle Presque Célèbre de Cécile Djunga, Miss météo RTBF, pour réchauffer nos cœurs avec une bonne dose de rire. Pour les amateurs de musiques, rendez-vous au concert du collectif originaire de Kinshasa KOKOKO!

Les fans de mode ont également été gâtés par cette édition 2019 qui a mis l’accent sur la mode et le design en commençant avec la projection Wax in the city d’Elie Séonnet. Un documentaire qui interroge et tente de répondre sur la tendance de l’african touch au travers de multiples témoignages d’acteurs de la mode en Afrique mais également en Europe. Le débat en présence du réalisateur et de spécialistes des tendances africaines, s’est demandé : « Comment renforcer la mode africaine et afro-descendante sur le marché international ? ».

Celui-ci s’est conclu sur l’importance de ne pas sous-estimer et de reconnaître les savoir-faire africains (le Wax, par exemple, est principalement fabriqué en Hollande ou en Chine). Pour modifier cette tendance, il est important de revoir sa manière de consommer les tissus africains mais également de valoriser et d’évangéliserpour employer les termes du réalisateur –  les connaissances et la fabrication Made in Africa.

C’est dans cette optique que nait New African Wave (NAW asbl) à l’initiative de Siré Kaba, fondatrice d’Erratum Fashion, et de Valia Ndelela, fondatrice de Sapology2design. Ce collectif propose un nouveau concept de marché alternatif de créateurs et des projets qui déconstruisent les stéréotypes sur les modes et les cultures africaines. Et c’est lors d’un fashion pop-up immersif au Bozar que le collectif a décidé de célébrer la créativité afropolitaine avec créations contemporaines de mode, design et lifestyle venant de Belgique, Europe et Afrique.

Envie d’en savoir plus sur NAW ?

Nostalgique ou curieux de l’ambiance de l’événement ? Voici la playlist de de ces trois jours intensifs de festival.

Laetitia Bindji

Image principale Afrigarde