Mode

Que retenir des WE ARE FASHION ?

Que retenir des WE ARE FASHION ?

Du 12 octobre au 18 novembre se déroulait, à Bruxelles, la première édition des WE ARE FASHION. Le MAD, plateforme du design et de la mode, et ses collaborateurs ont mis la mode belge à l’honneur. Durant un mois, des manifestations en tout genre se sont succédées :  expositions, défilés, conférences, workshops, pop-up stores, performances et visites guidées, afin de présenter les talents qui font vivre la mode de notre cher et beau pays.

 

En avant-première, le 11 octobre, ont démarré les Belgian Fashion Award. Lors de cette soirée, toute la scène professionnelle de la mode belge s’est réunie pour récompenser l’exceptionnelle créativité de nos talents. Le grand gagnant de cette seconde édition est Martin Margiela qui a remporté le prix spécial du jury. Glenn Martens a été distingué le designer de l’année, Olivia Borlée et Elodie Ouédraogo pour 42|54 : espoir de l’année, Willy Vanderperre : professionnel de l’année, Carol et Sarah Piron pour Filles à papa : entrepreneures de l’année, Terre Bleue : marque de l’année et Federica Di Leo a reçu le prix de jeune diplômée de l’année.

 

Des expos, des conférences et du cinéma

A la suite de cette cérémonie de remise de prix, l’exposition « 35 ans Mode, c’est Belge », coorganisée par MAD, Le Vif Weekend et Knack Weekend s’est ouverte. Elle célébrait les trois décennies du magazine « Mode c’est Belge » en montrant des archives fortes et exclusives dans lesquelles on pouvait voir les premiers pas de grands créateurs et de grandes maisons belges. L’exposition « the back side – fashion from behind » interroge sur la perception que nous avons de notre dos. Elle met en lumière cette zone du corps souvent négligée dans les photos de mode. Elle se déroule au Musée de Mode et Dentelle de Bruxelles jusqu’au 31 mars.

Le séminaire « Let’s talk about bringing circular fashion into the future » se préoccupait des enjeux environnementaux actuels dans la mode et « let’s talk about starting your own future » abordait la manière de démarrer son entreprise dans la mode. « The Antwerp six : Belgian most influancial avant-garde fashion » présentée par Nele Bernheim, historienne de la mode, insistait sur le talent et l’influence des 6 + 1 créateurs Anversois (Walter Van Beirendonck, Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina Yee + Martin Margiela) qui ont bouleversé les codes et apporté un vent de fraicheur dans une mode très classique des années 80.

Les films-documentaires des deux créateurs britanniques, Alexander Mc Queen et Vivienne Westwood, illuminaient leurs personnalités fortes et poignantes. Le reportage sur Mc Queen est diffusé jusqu’au mardi 20 novembre et mérite d’être vu. Réel coup de cœur pour ce film montrant la face tourmentée du designer aussi talentueux et torturé que touchant.

 

Des défilés, des vêtements et des fringues

La 7e édition des Brussels Fashion Days, nous a permis de repérer les futurs talents belges lors des Schools fashion show.

Nous avons également participé à la soirée d’ouverture du pop-up SE-ACH, label créé par la liégeoise Cassandra Hocheit. Situé 50 rue Antoine Dansaert, ce magasin éphémère était idéalement placé pour shopper les nouvelles créations exclusives conçues spécialement pour l’occasion et pour admirer les différentes vitrines et boutiques de la rue et du quartier qui composaient le Parcours Mode. Le MAD nous a ensuite fait voyager dans l’Europe de l’Est grâce au festival de la mode Slovak et Czech, aux Halles Saint-Géry, dans lequel le public pouvait découvrir le fashion market de cette mode minimaliste et expérimentale. Pour clôturer ce mois de la mode, les Mad Fashion & Design sales permettaient de s’offrir des pièces de créateurs à prix réduits.

Les WE ARE FASHION 2018 étaient une vraie réussite. Nous avons hâte de découvrir l’édition 2019 !

 

Laetitia Bindji

Photo principale: mad.brussels
Celine de Schepper – ©Laetitia Bica