Evenements Gastronomie

Salon du chocolat 2018 : de la nostalgie à l’innovation

Salon du chocolat 2018 : de la nostalgie à l'innovation

Du 1er au 4 mars, Tour et Taxi accueillait pour sa cinquième année consécutive le salon du chocolat. Une opportunié pour nous de découvrir les nouveautés mais aussi de (re)goûter à nos plaisirs passés.

Cette nouvelle édition du salon du chocolat a débuté sur les chapeaux de roue avec une première mondiale pour la Belgique : le premier chocolat ruby pour les chocolatiers et les chefs pâtissiers. Un nouveau chocolat qui s’ajoute aux trois déjà existants. Chimique, sommes-nous tentés de penser, mais c’est en réalité tout le contraire : ce chocolat tient sa couleur et son goût fruité de la fève de cacao ruby. Aucun colorant ni arôme n’est donc ajouté. Le résultat plaît ou ne plaît pas, mais nous pouvons saluer cette prouesse. L’avenir nous dira si ce nouveau chocolat ruby aura autant de succès dans les ateliers que ses grands frères.

De la tentation au caprice  

Pour fêter les 60 ans de l’exposition universelle, Neuhaus nous a (re)proposé une douceur qui avait été créée pour l’occasion : la praline caprice et la praline tentation !  Cette praline est composée d’une nougatine fourrée de ganache à la vanille ou au café, le tout enrobé de chocolat noir intense. Pendant le salon du chocolat, deux chocolatiers réalisaient ces pralines avant de les faire goûter à l’assemblée. Une découverte pour certain et un retour dans le passé pour d’autres.

Le défilé de robes en chocolat

Comme pour chaque édition, le défilé du salon du chocolat était très attendu. Au programme, des tenues plus originales les unes que les autres avec quelques personnalités de notre petit écran comme Julien Lapraille, Alix Battard et Thomas de Bergeyck. Plusieurs duos de chocolatiers et stylistes belges et internationaux ont mis la main à la pâte pour un résultat époustouflant. Le seul bémol serait un manque de place pour accueillir correctement tous les curieux venus admirer le travail des artisans.

©Nicolas Rodet

Le cacao conscientisé

Le chocolat est un business financier plus que rentable. Nous commençons à nous conscientiser quant aux salaires des producteurs de cacao et l’origine des fèves. Le salon du chocolat n’est pas passé à côté de cette prise de conscience, comptant plusieurs chocolatiers fair trade et de culture biologique. Entre autres, la gamme de chocolat New Tree (par ailleurs fournisseur pour Exki), qui propose des chocolats dans le respect de plusieurs aspects tels que l’utilisation de produits biologiques autant que possible, la préservation de l’Amazonie et la compensation des émissions de carbone.

Euphrasie Mbamba et Lara Van Ootege, le duo à l’origine de la jupe en chocolat ©Nicolas Rodet

Le salon du chocolat, ce n’est pas uniquement les grandes marques célèbres. Sigoji fait partie des chocolateries coup de cœur de Mode in Belgium. Euphrasie Mbamba nous a présenté, en duo avec la styliste Lara Van Ootege, une création unique en son genre avec une jupe faite de chocolat. La chocolaterie possède une identité affirmée et très forte, avec une envie de qualité et d’authenticité.  Nous vous en parlerons bientôt dans un prochain article.

 

 

 

Nous sommes forts de constaté que le chocolat n’a pas perdu en notoriété. Nous pouvons même saluer cette envie d’évoluer dans l’industrie du chocolat qui, par le travail d’artisan-chocolatier d’exception, se tourne vers une prise de conscience pour une qualité de chocolat inégalée.

Sémy Castelli