Art et Culture Evenements

Soirée d’ouverture du Festival des Libertés

Ce jeudi 18 octobre avait lieu la soirée d’ouverture du Festival des Libertés, au théâtre National de Bruxelles. Documentaire, débat et concert : des rendez-vous culturels et engagés, un soir de bon augure pour la suite du festival.


« Derrière les fronts »

La soirée a débuté en beauté : une salle pleine à craquer pour « Derrière les fronts : résistance et résilience en Palestine », documentaire français d’Alexandra Dols.

Longue investigation, ce documentaire trace le portrait de Samah Jabr, psychiatre et psychothérapeute anticolonialiste qui aborde le point de vue de la santé au sein du conflit israélo-palestinien : quelles sont les conséquences psychologiques de l’occupation palestinienne ? Comment celles-ci se manifestent-elles dans les esprits ? Quels sont les outils pour y faire face ?

Un documentaire touchant et juste, sans émotion artificielle. Il pose les bonnes questions et répond au fur et à mesure à celles que nous nous posons. Le but de la réalisatrice est totalement rempli : le film nous amène à la réflexion.

Ce documentaire a été choisi pour la soirée d’ouverture dans le but de commémorer les 70 ans du conflit israélo-palestinien. Pour la dernière soirée du festival également, deux autres films évoqueront ce conflit. Le Festival des Libertés s’articule autour d’une compétition : celle du documentaire international. Ainsi, « Derrière les fronts » est le premier à être projeté et faisant partie de la compétition, qui se clôturera le 27 octobre.

La projection s’est suivie d’un intéressant débat en présence d’Alexandra Dols et de Samah Jabr. La réalisatrice écrit depuis plus de 20 ans des articles et des livres sur la santé mentale des palestiniens, tous vivant sous occupation israélienne depuis de nombreuses années.

 

Brigitte : plaisir des yeux et des oreilles

© Sophie Leclercq

La soirée a joliment continué avec le concert de Brigitte. Entre originalité, sensualité et modernité, ce duo féminin est venu présenté leur dernier album « Nues »Dans un univers musical qui leur colle à la peau, les deux voix se mêlent à merveille. Aurélie Saada et Sylvie Hoarau offrent une ode à la féminité. Leurs textes sont touchants et percutants.

« Puissante et prête à exploser à tout moment, Brigitte ne s’est jamais montrée si forte et fragile à la fois, affrontant ses plus grandes blessures dans des textes sobres, pleins de simplicité, qui frappent comme un uppercut à l’estomac. » 

Apothéose à la fin du show avec la chanson « Palladium », chantée au milieu de la foule. Le public repart conquis, nous aussi. 

Infos

Festival des Libertés – Théâtre National de Bruxelles – Du 18 au 27 octobre 2018.
www.festivaldeslibertes.be
Une organisation de l’ASBL Bruxelles laïque.

Sacha Estelles & Donaline Hermant