Design Mode

Tiroir de Lou : des bijoux tout doux aux valeurs fortes

Tiroir de Lou : des bijoux tout doux aux valeurs fortes

Amulettes ou pépites, compositions ou fabrications, Stéphanien Dezangré (alias Lou) crée dans son atelier bruxellois des bijoux délicats aux valeurs humaines et durables.

© Tiroir de Lou

Il y a 5 ans, avec l’aide de son papa, Stéphanie Dezangré fonde Tiroir de Lou. Alors journaliste de profession dans un magazine de presse féminine, elle développe en parallèle une passion pour la fabrication de bijoux. Des jolies créations de qualités, éthiques et délicates.

L’envie de créer

Elle débute avec des assemblages, qu’elle appelle joliment « amulettes ». Rapidement, Stéphanie se trouve limitée dans sa créativité et l’envie lui vient d’apprendre à réaliser ses idées de A à Z. Elle s’envole alors avec son compagnon pour suivre une formation intensive de 4 mois en bijouterie, à Florence en Italie.

A son retour, beaucoup de questions se posent à elle et, très vite, ça a été l’évidence : elle désire se consacrer entièrement à la création de bijoux. Stéphanie quitte son job de journaliste et l’aventure Tiroir de Lou peut pleinement commencer.

Pépites et amulettes

Depuis, Stéphanie compose encore ses Amulettes. Mais elle commence également à commercialiser ses « Pépites », les bijoux qu’elle imagine et crée entièrement. Du croquis sur papier à la fonte du métal et à la soudure, on parle ici d’un véritable travail d’orfèvre. Deux gammes, deux univers, mais toujours les mêmes valeurs.

Atelier Tiroir de Lou

© Tiroir de Lou

Les valeurs avant tout

Derrière Tiroir de Lou on retrouve désormais une équipe de 7 personnes qui partagent des valeurs fortes : l’authenticité, le fait main, le durable ainsi que le local. Toutes les décisions prises au sein de Tiroir de Lou se fondent sur ces piliers.

Chaque pièce est fabriquée à la main dans leur atelier à Schaerbeek. Belges ou Européens, les fournisseurs sont sélectionnés avec soin. Stéphanie souhaite pouvoir tracer la provenance des matériaux utilisés. Pour les Pépites, l’équipe est même en train de passer à l’utilisation d’or Fairtrade.

C’est presque une mission que je me donne de redonner ses lettres de noblesse à l’artisanat. On est de plus en plus à le faire, c’est une chouette vague”, nous confie la créatrice.

« A mes yeux, en 2018 on ne peut plus lancer un projet qui ne tienne pas compte des gros enjeux de notre époque : réhabiliter l’humain au sein de l’entreprise, le travail des mains, une consommation plus consciente,…”, ajoute-t-elle.

Autant de valeurs, d’idées et d’initiatives qui ne peuvent que faire l’unanimité… Chez Mode in Belgium, on adore et on adhère !

Marine Dallons