Musique

Ulysse : « Nous n’avons jamais vraiment su à quel genre musical nous appartenons »

Ulysse revient avec Surf, leur nouvel EP, composé de six titres aux univers aussi décalés que variés. Le trio nous emmène là où nous ne les attendions pas. Rencontre pour Mode in Belgium avec le groupe qui foulera la scène des Nuits du Botanique au début du mois de mai.

Trois ans après leur dernier EP, Arnaud, Julien et Benoît du groupe Ulysse nous présentent leur tout nouveau bijoux :  Surf. Un EP étonnamment différent de ce à quoi ils nous avaient habitué : « Nous n’avions pas envie de faire la même musique et convaincre toujours les mêmes personnes ».

Un EP audacieux et assumé

« Surf » n’est pas sorti d’un projet précis mais est plutôt la continuité d’un long travail de création. Après leur 2ème EP, Cashemere Guns, ils avaient déjà quelques ébauches sur lesquelles travailler sans savoir quelles formes elles prendraient. « Nous sommes arrivés à un stade où nous étions satisfaits de la matière que nous avions. C’était le bon moment pour créer un groupe de morceaux qui se ressemblent suffisamment et ainsi produire un univers assez cohérent ».

Dans le premier EP, la musique prenait clairement le dessus sur les paroles. Avec les années, l’écriture prend plus de place dans le travail de création. Une nouvelle manière d’aborder leur musique et qui, en outre, permet des versions plus acoustiques en live.

Surf est sans nul doute le plus hybride de tous, tant au niveau des textes que de la production, avec de nouvelles influences psychédéliques. « C’est l’EP le plus audacieux et le plus assumé. Nous avons mélangé les sons organiques et les sons plus électros ». Surf est également le temps des nouveautés avec un morceau pour la première fois en français, le titre 1000. « C’était le premier jet d’une expérience. N’ayant pas beaucoup de référents francophones, j’ai testé et les autres ont apprécié », explique Arnaud. Quand nous leur demandons si composer en néerlandais serait une possibilité, Ulysse est unanime : « Nous pourrions inviter des artistes dans toutes les langues, en wallon ou même en italien avec Eros Ramazotti » (rire).

A noter que l’EP contient un duo avec Roméo Elvis : « Nous adorons le rap et, lors de la création de ce morceau, nous avions envie de quelque chose de plus engagé, plus mordant sur certains passages ».

Made by Ulysse

©Ulysse

Ulysse aime le travail de recherche. Explorer et découvrir sont leur maîtres mots : « Nous sommes des autodidactes, nous essayons, et si cela nous plaît, nous gardons et travaillons dessus. »

Arnaud, le chanteur, se charge des textes mais le trio compose les musiques à l’unisson. Une méthode qui, certes, prend plus de temps mais fait ses preuves. Le groupe gère tout de A à Z, du graphisme aux clips vidéos en passant par les photos… Pour un résultat unique, 100% Ulysse !

Le trio belge est influencé par la scène musicale actuelle sans avoir une inspiration particulière : « L’éclectisme des genres musicaux en Belgique nous plaît beaucoup ». Tenter de les rassembler dans une catégorie serait donc une utopie. « Nous n’avons jamais vraiment su à quel genre musical nous appartenons. Nous aimons quand les gens nous disent qu’ils n’arrivent pas à nous définir. Nous aimons mélanger les genres et mettre tout ce qui nous inspire au sein d’un même projet ».

Dreams come true

Parcours atypique pour ce jeune groupe qui, il y a à peine plus de quatre ans, jouait toujours dans les bars. « C’est assez facile de faire des scènes en Belgique. Sans être arrogant bien sûr. Nous avons eu un bon tremplin grâce à Dour et les Ardentes. Mais la Belgique francophone reste un très petit marché, cela reste très difficile d’en vivre même si nous arrivons à nous faire un nom dans le milieu musical ».

Faire de la musique est devenu un besoin vital de partager : « Créer des émotions chez certaines personnes est incroyable pour nous. Cela donne un sens à ce que nous faisons au quotidien ». Ulysse rêverait de se produire en France, en Hollande ou n’importe où ailleurs mais l’expansion est compliquée. « Percer au niveau néerlandophone, ce n’est déjà pas évident, mais nous adorerions nous y produire ».

Le groupe reste cependant fier et conscient de l’expérience incroyable qu’il vit depuis plusieurs années : « nous avons adoré nous produire sur des scènes comme Dour, des festivals auxquels nous participions déjà en tant que public ».

Informations

Ulysse se produira dans les cadres des Nuits du Botanique le 3 mai prochain. Ils seront aussi cet été aux Ardentes et à Dour.
Pour suivre le groupe, rendez-vous sur leur site officiel ainsi que sur les réseaux sociaux et plateformes de téléchargement.
En attendant les prochaines dates, découvrez le trailer des Nuits du Botanique :

Sémy Castelli